3- Agir dans la cité et HDA Expression écrite Sujet de réflexion « Mon film préféré » Compte rendu (1)

Critères de la narration

* La contextualisation doit toujours être faite de la façon la plus précise possible, même si le récit se déroule « dans des temps immémoriaux, dans une contrée dite La Terre du Milieu… » car sans ces repères, il est impossible au lecteur de se figurer les personnages et leurs actions.

* Le temps du présent documentaire ne doit pas être transformé en imparfait-passé simple de récit ; l’exercice reste un résumé, non une narration.

* la synthèse doit être équilibrée et elle doit accorder une place relative aux éléments déclencheurs / de résolution, ainsi qu’aux péripéties majeures.
Il était important de choisir parmi ses films préférés un film qui ne soit pas trop difficile à résumer.

Exemple : une copie d’élève

Mon film préféré est Nell, un drame psychologique américain réalisé par Michael Apted en 1994 et qui traite de la thématique de l’enfant sauvage.

Dans les forêts de Caroline du nord, dans les années 90, le Docteur Lovell, venu constater le décès d’une femme qui vivait dans une cabane telle un ermite, découvre que celle-ci avait une fille : Nell, une jeune femme qui n’a jamais été confrontée au monde moderne, et qui a grandi au sein de la nature. Sa mère avait une paralysie faciale, c’est pourquoi Nell a appris à parler un langage déformé.

Intéressés par cette découverte, Jerry Lovell, médecin de village, et Paula, une physicienne, vont tenter d’étudier et d’observer Nell afin de découvrir si elle peut vivre de façon indépendante. Nell a d’abord peur d’eux. Mais rapidement, elle accepte la compagnie de Jerry, et une puissante amitié va peu à peu les lier, malgré le langage différent et difficile à comprendre dont use Nell. Les relations entre Paula et Jerry sont tendues, mais leur préoccupation de Nell les rapproche. L’un et l’autre deviennent ses protecteurs. Ils font découvrir à la jeune femme la ville et la vie moderne. Et, de son côté, elle leur enseigne son mode de vie. Jerry et Paula découvrent également que Nell avait une soeur jumelle qui n’a pas survécu.

Un jour, des journalistes arrivent dans le village de Caroline du nord pour voir « la femme sauvage ». Alors Jerry et Paula emmènent Nell dans le seul lieu qui est sûr pour elle : l’hôpital. Mais Nell vit très mal cet arrachement brutal, et elle se replie sur elle-même, atteinte d’une sorte de dépression, ce qui donne à penser aux médecins qu’elle est handicapée.

Le jour de son audition par un tribunal, pour savoir si elle est capable de s’assumer socialement seule, ou bien si elle doit être prise en charge par une structure médicale, arrive. Par l’intermédiaire de Jerry, Nell parvient à parler et à expliquer, avec ses propres mots, son désir d’être indépendante.
Nell peut donc continuer à vivre dans la forêt, en recevant de temps en temps la visite de Jerry et Paula, unis par l’amour grâce à elle.

(3eE MD)

Nell Jodie FOSTER

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.