3- PS ROMAN XXe STEINBECK Des Souris et des hommes (1937) LECTURE 1 « Des Souris… » Analyse

Avec un travail méthodologique sur l’analyse de texte

Problématique
En quoi les caractères des personnages annoncent-ils, dès leur découverte par le lecteur, une évolution dramatique du récit ? Des-Souris-et-des-hommes-LennieJohn MALKOVIVH Gary SINISE

Objectifs de la séance
– Entrer dans le roman, introduire à sa lecture intégrale
– Analyser la façon dont les personnages sont présentés, avec une grande économie de moyens (pas de portrait physique ou moral construit, mais une présentation en acte : explicite et implicite ; dialogues ; point de vue externe)
– Prendre la mesure de la « détermination » psychologique => problématique

Apports méthodologiques et savoirs
le point de vue dans le récit ; l’analyse méthodique du récit selon trois axes.

Déroulement
Lecture de l’extrait (édition Folio 1955 ; pp. 36-38 « Bientôt Lennie revint à travers les brouissailles… Elle était pas agréable à caresser , dit Lennie. »

Détermination des axes d’étude (intérêts de l’extrait)

Comment faire ? 
1. S’arrêter d’abord sur le contenu essentiel du passage : de quoi est-il question ? => Déterminer la situation d’énonciation : QUI ? FAIT / DIT QUOI ? A QUI ? QUAND ET OÙ ?
Proposition : Lennie et George, deux journaliers se rendant dans un ranch où un travail les attend, se disputent à propos d’une souris morte, que Lennie, qui joue avec la souris morte, est allé rechercher en cachette. George lui intime de la lui donner : il la jette au loin, au grand dam de Lennie qui ne comprend pas pourquoi.

2. A partir de cette synthèse, et après une relecture personnelle du passage, on approche son propre ressenti (ou l’intérêt que le texte peut manifester, si le ressenti est faible).
Ce ressenti peut s’exprimer sous forme d’émotions :
– rire, joie devant la naïveté du colosse
– tristesse, pitié, compassion pour Lennie
– colère devant l’agressivité de George
– inquiétude, voire peur devant tant de difficulté à prendre conscience de ses actes (mémoire et compréhension)

3. On met en relation ses pistes sensibles avec les connaissances que l’on a en analyse de texte, pour organiser la réflexion

Mots clés (issus de la SE) émotions ressenties par le lecteur Points clés analyse du récit (roman) cf Leçon
Lennie caresse souris, cache.. pitié, compassion, rire Portrait du personnage
George qui gronde colère Relations entre les personnages
Lennie sans mémoire peur Place du passage dans le Schéma narratif = SI

=> élaboration des axes d’analyse

2e étape
Distribution d’un tableau méthodique, dont un des axes est déjà renseigné de façon à approfondir l’étude d’un des axes restant.

Pistes de lecture (Enoncer) Quoi ? (Raisonner)
Que peut-on en dire ?
Comment ? (Illustrer = citer et analyser l’illustration) Pourquoi 
comme cela ? (C) 
Des portraits en acte
[Personnages]
Lennie est caractérisé par son acte :
* il aime les petits animaux doux
* il les caresse compulsivement
* il est désobéissant (comme un enfant)
– Lennie est caractérisé par son langage
* celui ci est rudimentaire
* populair

 

 

– Forme de propositions dominante (Cf Calamity Jane) ?
Lennie s’exprime en phrases courtes, indépendantes, la plupart du temps. Il ne relie pas logiquement ses idées.
Texte :

–  Formes de phrase dominante dans les dialogues ?
Ses phrases sont le plus souvent négatives.
Il se défend. Il nie, il se défend, il se plaint.
Texte :

Cc Lennie apparaît donc comme un être très fragile, et déjà pitoyable.

– La souris : « jouet » d’un homme « idiot », est un substitut d’amour misérable, pauvre, sale.
Ce choix très particulier donne tout de suite une tonalité très réaliste (voire naturaliste =  Au XIXe s.,

par sa description qui se veut objective de la réalité sociale, le naturalisme contribue à la prise de conscience des inégalités sociales, à la naissance des droits de l’homme, à l’émergence du droit d’expression.)

Une présentation
également implicite
[relations entre pers.]
– George est montré comme un personnage dominant, un peu de manière paternelle, mais dure, alors que Lennie obéit, avec du mal, submergé par ses émotions.

– Domination
* Niveau de langue
* insultes
* IMPERATIF
* Beaucoup de modalisation (certitude) dans les verbes

Texte :
MODALISATION de la certitude

 – sensibilité, émotivité et faiblesse de Lennie
* adverbes
* verbes du dialogue, ou indications de tonalité, attitudes…

Figures utilisées ?
Il est comparé à un animal, et à un enfant.
Des êtres faibles, ou une animalisation.
Texte :

Cc
George domine son ami, tout en faisant des efforts pour lui expliquer la situation.

Lennie est obéissant comme un enfant ou un animal dressé, mais au prix de beaucoup d’efforts, car il souffre.

Les relations entre les deux hommes sont donc « tendues », mais elles restent très affectueuses : c’est aussi l’affection qui crée ces tensions en faisant que chacun a peur de décevoir l’autre, de ne pas assurer sa place dans le « duo ».

Un drame en germe
[Action : situation initiale
et tonalité]
Plusieurs éléments peuvent inquiéter

* la faculté d’oubli de Lennie, donc la gravité de son handicap

* son incapacité à maîtriser sa force

– déterminants employés ?
* indéfinis et démonstratifs (ironique) pour G.
Texte :

 

– Cependant pour justifier son acte, il devient capable d’argumenter lorsqu’il s’agit de se justifier sur la mort des bêtes.
* rapport CAUSE-CONSEQUENCE (conjonctions)

Texte :
MODES employés pour évoquer les lapins ?
* COND de souhait + SUBJ de supposition
Texte :

Mais Lennie, à la fois force de la nature et « simple d’esprit » apparaît comme un personnage dont le besoin d’affection et de contact est tel qu’il ne peut être maîtrisé.
La mort des souris est présentée comme une conséquence inéluctable du besoin d’amour de Lennie.

=> Richesse du personnage à la fois fort et faible, pitoyable et dangereux, sans volonté de nuire.

Pourtant un espoir apparaît, et un fil conducteur positif : le lien entre les souris et les lapins

Prolongement de la séance => Lire les deux descriptions de la nature (milieu de la page 35 et bas de la page 38) et expliquer (à l’oral) pourquoi la scène étudiée est encadrée par ces deux paysages presque édéniques (= paradis)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.