POÉSIE LYRIQUE Victor HUGO « A Villequier » Les Contemplations (1856) Texte et questions

 Texte et questions pour l’analyse

Problématique  Comment un drame intime se fait-il écho de la destinée humaine ?

Je verrai cet instant jusqu’à ce que je meure,
            L’instant, pleurs superflus !
Où je criai : L’enfant que j’avais tout à l’heure,
            Quoi donc ! je ne l’ai plus !

Ne vous irritez pas que je sois de la sorte,
Ô mon Dieu ! cette plaie a si longtemps [saigné !
L’angoisse dans mon âme est toujours la plus [forte,
Et mon cœur est soumis, mais n’est pas [résigné.

Ne vous irritez pas ! fronts que le deuil réclame,
            Mortels sujets aux pleurs,
Il nous est malaisé de retirer notre âme
            De ces grandes douleurs.

Voyez-vous, nos enfants nous sont bien nécessaires,
Seigneur ; quand on a vu dans sa vie, un matin,
Au milieu des ennuis, des peines, des misères,
Et de l’ombre que fait sur nous notre destin,

Apparaître un enfant, tête chère et sacrée,
            Petit être joyeux,
Si beau, qu’on a cru voir s’ouvrir à son entrée
            Une porte des cieux ;

Quand on a vu, seize ans, de cet autre soi-même
Croître la grâce aimable et la douce raison,
Lorsqu’on a reconnu que cet enfant qu’on aime
Fait le jour dans notre âme et dans notre maison,

Que c’est la seule joie ici-bas qui persiste
            De tout ce qu’on rêva,
Considérez que c’est une chose bien triste
            De le voir qui s’en va !

          Villequier, 4 septembre 1847

Jean Baptiste Camille Corot La petite fille curieuse 1860

Jean Baptiste Camille COROT La petite fille curieuse (1860)

1. La plainte d’un poète (8 points)

1.1 Relever dans les strophes 1, 3 et 4 les mots renvoyant à la situation d’énonciation et ne se comprenant qu’en rapport avec celle-ci se rapportant au poète ? – Quels changements constatez-vous ? – Pourquoi cette « évolution » ?

1.2 En vous aidant du paratexte, donner l’identité de ce « je » du poème et l’explication du sujet de sa plainte.

1.3 A quelle classe grammaticale appartient le mot « Mortels » v. 10 Ponctuation erronée (virgule) Quel est le sens de ce mot ?

1.4 Relevez une apostrophe et une interjection indiquant à qui s’adresse le poète.

2. Le sujet de la plainte (8 points)

2.1 Relever 6 mots appartenant au champ lexical de la difficulté de la condition humaine

2.2 Quelle joie est évoquée dans ce poème, face à cette destinée pénible ? Préciser la réponse en citant le texte.

2.3 A quoi sont comparés « le destin » et « l’enfant » ? Justifier la réponse.

2.4 Relever 2 adjectifs qualificatifs caractérisant l’enfant et donner leur fonction grammaticale commune.

3. La révolte (4 points)

3.1 Étudier par quels procédés le poète exprime sa peine et sa révolte dans la première strophe (argumenter en analysant 4 des 6 points suivants : répétition, parenthèses, paroles rapportées, type de phrases, rythme, sonorité).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.