PROJET PÉDAGOGIQUE Des vidéos animées au service de l’apprentissage par la créativité

Des images animées pour étayer l’apprentissage en langue et en littérature au collège

Objectif du projet

Mettre en œuvre une démarche d’apprentissage nourrie par la créativité.

Productions
Réalisation d’une liste de vidéos d’images animées, diffusées en ligne et «en public», cette liste comprenant quatre séries de documents.

  1. Découvrir l’analyse des textes littéraires au collège
    Des vidéos synthétisant des connaissances pour une utilisation postérieure aux apprentissages faits en classe.

Je n’en ai réalisé pour l’instant que deux (sur La situation d’énonciation et Le narrateur interne) et n’en réaliserai que quelques unes encore, car l’objectif est que les élèves s’emparent de la démarche.
La problématique en est la suivante : Comment représenter ce que l’on a découvert, expérimenté, appris en étudiant ensemble des textes littéraires en classe de façon à mémoriser la notion ?
Les autres sujets à venir : La perspective interne (pour affiner les instances narratives), le rythme du récit, le temps dans le récit, les temps du récit, les paroles rapportées etc.

Ce travail constitue un apport de «révision» pour les élèves, mais il est avant tout une invitation à produire ensemble ces documentaires créatifs dans lesquels l’imagination est mise à contribution pour représenter et ancrer les faits linguistiques et stylistiques découverts.
Créativité ? Pour choisir des textes littéraires dans lesquels ces faits de langue ou de style sont non seulement présents, mais constituent un intérêt majeur et sont la source des effets visés, donc pour lesquels la connaissance de ces procédés est aussi nécessaire qu’enrichissante. Changer donc la posture de l’élève de récepteur de textes à lecteur actif et expert, et, bien sûr, créateur de textes.
Créativité encore par les choix et les jeux des formes, des couleurs, des sons, leurs associations dans une perspective harmonieuse, esthétique, fantaisiste aussi.
Ce projet appuyé sur la créativité, suscitée, mise en œuvre, réveillée par ces activités est évidemment en étroite corrélation avec les stratégies pédagogiques étudiées depuis des décennies par les pionniers et les ouvriers des méthodes actives : pédagogie de la créativité, profils d’apprentissage (synergie entre images, textes, animations ; utilisation des couleurs et des formes), pédagogie du projet (implication et responsabilisation des élèves dans la scénarisation des vidéos, les choix des textes, les animations), travail en groupe…
Narrateur Personnage avec  Mary SHELLEY

  1. Mettre en œuvre une «classe inversée» pour l’étude de la langue
    La problématique peut être formulée ainsi : Comment approcher autrement l’apprentissage des fondamentaux de la langue, pour éviter ce que cet enseignement peut avoir de fastidieux et parfois d’inefficace ?
  2. Réduire l’exposé des notions (pour ma part en 4e, 3e) a des vidéos d’une dizaine de minutes et utiliser ces vidéos comme supports d’enseignement.
    Une première utilisation se fera dans le cadre de la classe pour initier les élèves à la démarche : Sur «Les classes grammaticales», visionnage en salle informatique, puis choix par chaque groupe de 2, 3 élèves d’une classe grammaticale, pour assurer ensuite la présentation de la notion à la classe (notion toujours ancrée dans un texte littéraire et au service de la production d’écrits). Faire évoluer donc l’activité des élèves, du rôle passif d’écouteur à celui qui, non seulement prend en charge l’oralisation de l’exposé, mais devient le conseiller, l’expert, lors des activités qui suivent : exercices d’application mais aussi recherche dans le manuel, la séquence, de textes littéraires dans lesquels cette notion est source d’effets…
    Pour les utilisations ultérieures, temps de visionnage hors la classe, avec des missions identiques (choix d’un item du cours animé, rappel de la notion en classe et rôle de guide du groupe expert vis-à-vis des pairs pour une meilleure appropriation (on l’espère) de ces notions par tous.
    CG Invariables tout rempli3. Réaliser des vidéos animées de lecture ou de récitation de textes littéraires

La problématique est celle-ci : Comment manifester son ressenti à la lecture d’une œuvre littéraire par une création reflétant ces émotions ?
Choix des textes (dans le cadre des séquences proposées), des images et des sons, travail de lecture et de montage, scénarisation de l’ensemble par les élèves, par petits groupes ou individuellement.

  1. Soutenir le projet par quelques vidéos méthodologiques
    Ce sont les démarches d’analyse et de production, les activités réalisées qui seront présentées par l’enseignant dans ces vidéos, au fur et à mesure que le projet avancera (sur le moyen et long terme).

L’évaluation du projet dans son ensemble pourra se faire par plusieurs outils : la fréquentation des vidéos par les statistiques de consultation, mais aussi l’implication visible des élèves dans ces apprentissages, et enfin une évaluation sommative spécifique sera effectuée pour vérifier si les notions enseignées par ces démarches créatives et collaboratives auront mieux été comprises et mémorisées que par un biais plus traditionnel.

Les adresses des vidéos : 1. et 2. https://www.youtube.com/playlist?list=PLwDAYnvV4kEE4f9x0Z0EPkO8pg3VaZWua
3. https://www.youtube.com/playlist?list=PLwDAYnvV4kEHhQ-p8pL7oiN1jc324f6YI 4. En cours
Le blog support pédagogique : https://lefildelaure.wordpress.com/

Marie-Laurence Marais -2016- Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.