4- La Ville J. HUSTON Asphalt Jungle (1950) Analyse filmique 1. Les Contextes

Quelques éléments pour introduire l’analyse filmique d’une séquence de Quand la ville dort, John HUSTON (1950)

  1. Le contexte biographique

(D’après Allociné) Né dans une famille de comédiens (son père est l’acteur Walter HUSTON), il fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 3 ans et entame même une carrière d’acteur à Broadway en 1925, qu’il abandonne pour s’engager dans la Cavalerie. En 1928, il écrit sa première pièce Frankie et Johnny, et obtient avec l’aide de son père un contrat de scénariste chez Universal en 1932. Il participe à l’écriture de trois films (dont Double Assssinat dans le rue Morgue de R. FLOREY en 1932) avant de tout quitter pour l’Europe où il reste plusieurs mois. A son retour il se cherche encore, participe à l’édition d’un magazine et reprend même la comédie.

En 1938, il décide de se fixer et signe un nouveau contrat de scénariste aux studios de la Warner Bros. Il participe notamment à La Grande Evasion (1941, qui révèle Humphrey BOGART). Il fait alors pression sur le studio pour pouvoir diriger son propre film et hérite du roman de Dashiel HAMMETT  Le Faucon maltais. Le film est un succès inattendu.

En 1943, il devient correspondant de guerre et réalise trois documentaires, parmi les plus réussis du genre. A son retour, il adapte Le Trésor de la Sierra Madre pour lequel il engage à nouveau Humphrey BOGART et son propre père. Le film, sorti en 1948, fait gagner à John et Walter Huston, les seuls Oscars de leur carrière : ceux du meilleur scénario et de la meilleure réalisation pour le fils, et celui du meilleur second rôle pour le père. Il réalise ensuite trois films, dont Key Largo (1948).

Il déménage ensuite pour la MGM où il se voit confier la direction de Quo Vadis ?  Mais il n’a aucun enthousiasme pour le projet, et convainc Louis B. Mayer de le laisser travailler sur Quand la ville dort (1950), dont il est également scénariste et producteur. John Huston trouve à la fois un succès public et critique avec African Queen (1952), avec Humphrey BOGART et Katherine HEPBURN. Il réalise ensuite des films aussi différents que Moulin Rouge (1952) ou Moby Dick (1956). L’aura du réalisateur décline ensuite jusqu’au début des années 70. Seul Les Désaxés / Les Misfits (1961) rappelle ses premiers films, mais le film n’est reconnu que plus tard.

Il retrouve le succès avec L’Homme qui voulut être roi (1975) avec Sean CONNERY et M. CAINE, qui lui vaut aussi d’être nominé à l’Oscar du meilleur scénario. Plusieurs de ces films suivants sont de cuisants échecs et de plus, la santé du réalisateur s’affaiblit. Il rebondit pourtant, et revient au plus haut avec Au-dessous du volcan (1984) avec A. FINNEY, L’Honneur des Prizzi (1985, qui lui vaut sa dernière nomination aux Oscars dans la catégorie meilleur réalisateur et l’Oscar du meilleur second rôle à sa fille, Anjelica Huston) et enfin Les Gens de Dublin (1987), son dernier film.

 2. Contexte artistique : le film noir dans les années 40-50

(D’après Wikipédia)

Définition

Le film noir est plus un courant qu’un genre cinématographique dont le nom est français, fortement inspiré des nouvelles de détective de l’américain Dashiell HAMMETT (considéré comme le fondateur du roman noir) ou Raymond CHANDLER, elles-mêmes dérivées du naturalisme (un mouvement littéraire issu du réalisme). Il se développe cependant surtout à partir de 1944.
Le film noir met généralement en scène un personnage emprisonné dans des situations qui ne sont pas de son fait et acculé à des décisions désespérées. Le meurtre ou le crime, l’infidélité, la trahison, la jalousie et le fatalisme sont des thèmes privilégiés.
Le Faucon maltais (1941, John HUSTON) est souvent considéré comme le premier film du genre noir, mais d’autres pensent en premier lieu à Assurance sur la mort (1944, Billy WILDER).
Le film noir est pessimiste par essence. L’archétype du protagoniste du film noir est un détective privé de second ordre, cynique et blasé, embauché pour une enquête dont les véritables implications lui sont cachées par son commanditaire. Son enquête l’amène le plus souvent à rencontrer une femme fatale qui le manipule par avidité, causant ainsi leur perte.
La Soif du mal / Touch of Evil, tourné en 1958 par Orson WELLES est généralement considéré comme le dernier film noir classique.

Caractéristiques formelles
Le film noir possède une véritable identité visuelle qui a été largement imitée par la suite. Les éclairages expressionnistes sont fortement contrastés, laissent de larges plans de l’écran dans l’obscurité. Le décor est souvent urbain, et les espaces sont alors restreints (pas d’échappée sur une place ou une grande avenue). La campagne ou la petite ville est idéalisée, représentant l’Amérique des origines. En ville, on retrouve souvent le trottoir humide, comme après une pluie, les scènes nocturnes y sont nombreuses.
Les films noirs mettent souvent en scène des personnages principaux complexes et ambigus, dont le passé est souvent peu reluisant, et des seconds rôles riches et autonomes, en rupture avec les poncifs traditionnels. Des techniques inhabituelles, telles que la voix off ou la caméra subjective, affirment le style noir dont l’influence commence progressivement à se faire sentir sur les grandes productions.

En Cinq titres (en plus de ceux déjà mentionnés et de Asphalt Jungle)
1944 : Laura / Laura d’Otto PREMINGER
1946 : Le Grand Sommeil / The Big Sleep de Howard HAWKS
1949 : Nous avons gagné ce soir / The Set Up de Robert WISE
1951 : L’Inconnu du Nord-Express / Strangers on a Train de Alfred HITCHCOCK
1955 : L’Ultime Razzia / The Killing de Stanley KUBRICK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.