4- Individu et société G. de MAUPASSANT Bel-Ami (1885) LECTURE 1 « C’est très gentil, ces dîners-là »

G. de MAUPASSANT Bel-Ami (1885)  LECTURE 1 « C’est très gentil, ces dîners-là »
pp. 54-56 École des loisirs

de « Ces deux dames-là vont arriver ensemble… » à « …un trouble plus lourd et plus chaud. »

Problématique

En quoi ce dîner est-il le révélateur des caractères des personnages ?

BEL AMI Film de Declan Donnellan, Nick Ormerod 2012 G. Bel-Ami R. PATTINSON, Mme Forestier U. THURMAN, Mme de Marelle, C. RICCI, Mme Walter, K. SCOTT THOMAS

BEL AMI Film de Declan DONNELLAN, Nick ORMEROD (2012) Bel-Ami R. PATTINSON, Mme Forestier U. THURMAN, Mme de Marelle, C. RICCI, Mme Walter, K. SCOTT THOMAS

 

Contextualisation

Résumé du début d’après le site Alalettre :

Juin 1880. Georges Duroy, sous-officier rendu à la vie civile, est un beau jeune homme. Il déambule sur les boulevards parisiens, en quête de fortune et de réussite quand il rencontre un ancien camarade de régiment, Forestier, qui va le recommander au directeur de son journal, La Vie française. Grâce à l’appui de Forestier, Georges est embauché comme reporter ce qui lui permet de doubler son salaire.

Le jeune homme découvre les salles de rédaction et les coulisses de la vie parisienne. Il plaît aux femmes et est bien décidé à en profiter pour « arriver » . Madeleine Forestier, la femme de son ami, lui donne des conseils et l’aide à rédiger ses premiers articles. Puis Georges fait la connaissance de Clotilde de Marelle, une sympathique bourgeoise bohème. Celle-ci lui propose de se joindre au couple Forestier, pour un dîner en ville.

Lecture du texte et ressenti des élèves

  1. Ressenti :
  2. Le sens du passage : Dans ce moment agréable et satisfaisant pour les sens, il n’est question que d’amour et surtout d’infidélité.
  3. Axes d’étude possibles :
  • Le plaisir du moment : valorisation des sensations agréables.
  • Un seul sujet de conversation : l’adultère
  • Entre crudité et hypocrisie

Axes d’étude

1- Le plaisir du moment : valorisation des sensations agréables.

Les éléments constituant un moment de plaisir de la table : les aliments nommés, un dîner fin.
Des adjectifs caractérisants ces mets comme délicats, doux… degré de l’adjectif qual. superlatif absolu et relatif
Une relation implicite entre ces agréments et le désir sexuel (comparaisons)

2. Un seul sujet de conversation : l’adultère l’amour

« Le cancan » introduit de façon subreptice par le discours narrativisé / pronom « on »  / l’emploi de l’imparfait « déclarait », « riait »
Puis expression d’abord indirecte des opinions :
– Discours indirect « Les deux femmes déclaraient que le bavard indiscret n’était qu’un goujat. »
– Discours indirect libre « Duroy le comprenait durable, créant, un lien, une amitié tendre, une confiance ! »
Enfin discours direct de Mme de Marelle : « Moi, je suis moins platonique« ,
puis trait d’humour de la même « Il n’a que des…, que des abstentions. »
Elargissement, généralisation avec modalisation du narrateur (externe) :
« Et la causerie, descendant des théories élevées sur la tendresse, entra dans le jardin fleuri des polissonneries distinguées. »
Cependant les polissonneries en question vont rester implicites, à la fois par respect du genre littéraire, convention stylistique, mais cet implicite permet de supposer beaucoup : Litote (cf 3e axe)

3. Entre crudité et hypocrisie
La crudité de Mme de Marelle : Lexique familier « je veux me pocharder » est contagieuse : « Chacun se mit à ricaner, l’oeil allumé. », « les deux femmes en lançaient de roides maintenant. »

–  L’hypocrisie règne :
    – cette fausseté est d’abord initiée par DUROY « Comme s‘il avait plaidé sa cause, comme s‘il eût dit : « Ce n’est pas avec moi qu’on aurait à craindre des dangers pareils. » Subordonnée conjonctive hypothèse, comparaison + SUBJONCTIF
– Puis elle est sous-entendue dans l’attitude des FEMMES : « leur morale inflexible de parisienne n’aurait pas tenu longtemps devant la certitude du secret. » CONDITIONNEL de supposition
Mme FORESTIER surtout exprime ce contraste entre une pudeur apparente et la légèreté de la morale : « une pudeur dans le ton, dans la voix, dans le sourire, dans toute l’allure, qui soulignait, en ayant l’air de les atténuer, les choses hardies sorties de sa bouche. »
Une gradation pour montrer cet envahissement de sa personnalité par la grivoiserie ; l’expression de la litote : dire peu pour signifier beaucoup + image de la duplicité, du masque hypocrite.


Conclusion

Se sont donc révélés les caractères et les valeurs des personnages : La bonne chère et l’alcool ont rapidement permis que le vernis social se fissure :
La franchise de Mme de MARELLE fait qu’elle n’hésite pas à ridiculiser son époux.
Georges DUROY expose quasiment sa tactique de séduction, que le lecteur va vite voir à l’oeuvre : le silence et le secret promis pour ce qui concerne la sensualité / l’aveu de « tendresses », la séduction par les sentiments.
Madeleine FORESTIER répond comme en miroir en prônant d’abord le sentiment « Oui, je t’aime », pour rapidement se laisser aller aux mêmes « choses hardies », c’est dire qu’elle est aussi prête à céder.
Si Duroy apprécie le bien vivre, il est aussi sensuel qu’ambitieux, et ce qu’il peut observer ici, comme le lecteur, c’est la révélation de cette sensualité / duplicité chez ces femmes. Cette insatisfaction rend ces femmes fragiles, car les conventions sociales les  obligent à ces paraître, même quand le bonheur conjugal, ou les principes moraux, leur font défaut ; ce sont ces faiblesses qui vont servir le projet de réussite sociale du jeune arriviste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.