Dire l’amour Louise LABÉ Élégie « Ainsi, Ami, … » Elégies (1555) LECTURE Texte et analyse

Problématique Quel est le rôle du « chant » dans ce poème lyrique ?

Thomas Raph SPENCE Beauté endormie (XIXe siècle)

Thomas Raph SPENCE Beauté endormie (XIXe siècle)

Ainsi, Ami, ton absence lointaine
Depuis deux mois me tient en cette peine,
Ne vivant pas, mais mourant d’un amour
Lequel m’occit dix mille fois le jour.
Reviens donc tôt, si tu as quelque envie
De me revoir encore un coup en vie.
Et si la mort avant ton arrivée
A de mon corps l’aimante âme privée,
Au moins un jour viens, habillé de deuil,
Environner le tour de mon cercueil.
Que plût à Dieu que lors fussent trouvés
Ces quatre vers en blanc marbre engravés :

PAR TOI, AMI, TANT VÉCUS ENFLAMMÉE
QU’EN LANGUISSANT PAR FEU SUIS CONSUMÉE
QUI COUVE ENCOR SOUS MA CENDRE EMBRASÉE,
SI NE LA SENS DE TES PLEURS APAISÉE.

Texte intégral de l’élégie : http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/louise_labe/d_un_tel_vouloir_le_serf_point_ne_desire.html

Questions pour guider l’analyse

1.Quels sont les sensations, les émotions et le sentiment ressentis par la poète ?

Les sensations ressenties sont ENFLAMMÉE CONSUMÉE et EMBRASÉE, ces termes sont employés dans un sens figuré, mais ils évoquent bien le sens du toucher. La douleur morale, sensible ressentie est associée à celle de la brûlure.
Il s’agit d’une métaphore (filée).
Les émotions présentes dans le poème sont en cette peine, LANGUISSANT (sentir),  TES PLEURS et APAISÉE. On remarque une évolution intéressante : c’est d’abord l’amante qui souffre, puis c’est l’amant, dont la souffrance égale apaise celle de la narratrice. Il y a donc comme une « transmutation » d’un corps à l’autre. La passion vient du verbe latin « patior » = souffrir (On parle de la passion du Christ), car l’amour peut causer de la douleur (jalousie, absence de l’aimé, force du sentiment…)
Le sentiment éprouvé est l’amour : celui-ci se décline en ami, amour et aimante, qui évoquent différentes nuances de la sensibilité et du désir.

2. A qui s’adresse-t-elle (Quelle est la situation d’énonciation) ? Quels sont les moments de l’énonciation (quand ) ?

La poète s’exprime en « je », elle s’adresse à son bien-aimé, absent, par écrit, deux mois après son départ, au moment où elle pense qu’elle va mourir de chagrin, mais aussi au moment où elle ne sera plus là.
Il s’agit d’une élégie : une élégie est un poème lyrique, qui a pour thème la fuite du temps, les peines de la vie amoureuse, la mélancolie.

Le fait que le poème (dans le poème) soit gravé sur la tombe s’appelle une épitaphe : « Inscription mise sur un tombeau pour rappeler le souvenir d’une personne morte (soit par la simple mention de son nom, de ses dates, soit par un texte évoquant souvent de façon élogieuse sa personnalité ou les principales étapes de sa vie) » CNRTL

3. Quels sont les buts qu’elle poursuit ? Comment y parvient-elle ?

Louise LABE écrit ce poème parce qu’elle veut exprimer ses sentiments amoureux passionnés, mais aussi pour que son bien-aimé revienne (emploi de l’IMPERATIF « Reviens, Viens »), en l’inquiétant. Enfin elle veut être guérie de son mal d’amour par ses larmes, sa sensibilité, un amour égal ; et elle veut que l’on se souvienne d’elle grâce à ce poème touchant, complexe et envoûtant par sa construction étonnante et son lexique fait de métaphores.
C’est un poème dans le poème qui crée sa sophistication en multipliant les espaces et les temps. On appelle ce procédé une mise en abyme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.