3- Dénoncer les travers de la société J. PRÉVERT Paroles (1946) EXPRESSION ÉCRITE Sujet d’imagination « A la manière de Prévert »

Sujet

Poursuivre en respectant les éléments présents dans le début du poème choisi (8 poèmes extraits de Spectacles ou Histoires) le poème en vers libres de Prévert.

  • respecter les temps, les personnages et le ton
  • choisir une cible parmi celles vues dans les poèmes étudiés, et en cohérence avec le début du poème
  • composer un récit simple (anecdote)
  • introduire les procédés suivants : anaphore (1), répétitions (1), comparaison (1), jeux sur le sens propre/figuré, métaphore, terme familier (1), liste ou accumulation (1)

Extraits de poèmes

Marche ou crève

« Le ventre creux les pieds en sang
marchons marchons marchons gaiement
On touche que le quart d’une ration
le bidon est rempli de courants d’air
mais nous portons la fourragère
L’été à l’ombre des drapeaux
on est au frais il fait si beau
Ceux qui tomberont d’insolation
seront sûrs de pas claquer cet hiver
d’une bonne congestion pulmonaire.

Marche ou crève
Marche ou crève … Où allons-nous ?
Nous allons dans le nord »

Le Balayeur
« Au bord d’un fleuve
le balayeur balaye
il s’ennuie un peu
il regarde le soleil
il est amoureux
Un couple enlacé passe
il le suit des yeux
Le couple disparaît
il s’assoit
sur une grosse pierre
Mais soudain la musique
l’air du temps
qui était doux et charmant
devient grinçant
et menaçant

Apparaît alors… »

Parfois le balayeur

 

Chanson des cireurs de souliers
« Aujourd’hui l’homme blanc
Ne s’étonne plus de rien
Et quand il jette à l’enfant noir
Au gentil cireur de Broadway
Une misérable pièce de monnaie
Il ne prend pas la peine de voir
Les reflets du soleil miroitant à ses pieds (…)

En été comme en hiver

« En été comme en hiver
dans la boue dans la poussière
couché sur de vieux journaux
l’homme dont les souliers prennent l’eau
regarde au loin les bateaux.

Près de lui un imbécile
un monsieur qui a de quoi
tristement pêche à la ligne
Il ne sait pas trop pourquoi
il voit passer un chaland
et la nostalgie le prend
Il voudrait partir aussi
très loin au fil de l’eau
et vivre une nouvelle vie
avec un ventre moins gros. »

Un beau jour

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.