3- Dénoncer les travers de la société J. PRÉVERT Paroles (1946) LECTURE « Le Temps des noyaux » et « Familiale »

Pour introduire la séquence, et découvrir le recueil, nous lisons ensemble « Le Temps des noyaux » et « Familiale », avec l’objectif de découvrir les traits marquants de la satire, chez Jacques PRÉVERT.

« Le Temps des noyaux »

Soyez prévenus vieillards
soyez prévenus chefs de famille
le temps où vous donniez vos fils à la patrie
comme on donne du pain aux pigeons
ce temps-là ne reviendra plus
prenez-en votre parti
c’est fini
le temps des cerises ne reviendra plus
et le temps des noyaux non plus
inutile de gémir
allez plutôt dormir
vous tombez de sommeil
votre suaire est fraîchement repassé
le marchand de sable va passer
préparez vos mentonnières
fermez vos paupières
le marchand de gadoue va vous emporter
c’est fini les trois mousquetaires
voici le temps des égoutiers…

Familiale (Un extrait)
La mère fait du tricot
Le fils fait la guerre
Elle trouve ça tout naturel la mère
Et le père qu’est-ce qu’il fait le père ?
Il fait des affaires
Sa femme fait du tricot
Son fils la guerre
Lui des affaires
Il trouve ça tout naturel le père
Et le fils et le fils
Qu’est-ce qu’il trouve le fils ?
Il ne trouve rien absolument rien le fils…

Lexique pour la compréhension des textes

« Le Temps des noyaux »

Le temps des cerises : référence à une célèbre chanson de J.-B. CLEMENT de 1866 pour les paroles et 1868 pour la musique : ici l’association n’est pas faite avec la Commune de Paris (1871) mais évoque la nostalgie d’un temps agréable, le printemps.
Préparez vos mentonnières : partie du casque qui protège la mâchoire inférieure pour les soldats, mais ici un dispositif pour fermer la bouche des morts.
Le coup du père Français : jeu de mots sur « le coup du père François » qui est une expression faisant référence à une technique d’agression à deux (l’un des compères interroge le passant, pendant que l’autre le détrousse). Le père Français étant ici la patrie.
C’était toujours le mousse qu’on bouffait » : allusion à la célèbre chanson « Il était un petit navire » et plus généralement au sort souvent malheureux des jeunes marins (les mousses) sur les navires (l’anthropophagie ayant pu être avérée, dans des cas extrêmes !…)
Travaillez de la crinière : jeu de mots pour l’expression « travailler du chapeau » qui signifie être fou, adapté aux militaires à cheval, les cavaliers
Trépasser  : mourir
Babylas : prénom rare mais existant (nom d’un évêque) pour rimer avec Hélas en rime interne ; évoque peut-être aussi Babylone et sa grande richesse par association d’idées.
De mes deux : sous entendu le mot « testicules » donc une expression vulgaire signifiant que cette personne ne présente aucun intérêt pour soi. [plus contemporain dans la même idée «s’en battre***»
La fausse morve : expression familière « morve » qui coule du nez plutôt que « larmes » coulant des yeux.
L’ail dans le gigot : en référence à une pratique culinaire « familiale » qui symbolise les dimanches en famille, les repas traditionnels…
Les omnibus : autobus tiré par des chevaux (omnibus : qui s’arrête à tous les arrêts)
Les retraites aux flambeaux : défilé nocturne de troupes militaires
Panier à salade  : surnom du véhicule de police dans lequel étaient embarqués les malfaiteurs, prostituées, vagabonds… surnom donné en raison de ses fenêtres grillagées
Fils de saint Louis : descendants du saint dans le sens de la « grande famille » de la noblesse, les nobles.
Aumôniers / aumônières : un aumônier est un prêtre exerçant son ministère à l’armée, ou dans les écoles… Une aumônière est une bourse dans laquelle les aumônes (pièces de monnaie consacrées à l’entretien du clergé) étaient collectées pendant la quête, dans les moments de culte. Donc un jeu de mots rapprochant une fonction religieuse et un acte lié à l’argent.

Questions :

  1. Qu’est-ce que la tonalité d’un texte (ou son registre littéraire) ? Comment créer une tonalité particulière ? [Les choix du genre ? de l’énonciation ? des thèmes ? des formes ?]
  2. Quels sont les destinataires de ce texte ? « Contre qui » est-il écrit ? Quelles sont les intentions (=la visée) de ce texte sur les destinataires ?
  3. Quels sont les procédés à l’oeuvre pour agir sur ces destinataires ? => Qu’est-ce qu’un procédé ?

Éléments de réponse

1. la tonalité d’un texte (ou son registre littéraire)

Un même récit, une même description, un échange identique entre deux personnages etc. peuvent prendre des tonalités variées. La tonalité ou le registre d’un écrit, c’est un ensemble de choix qui vont faire que ce texte va susciter tel ou tel effet chez le lecteur / spectateur.
Activité de découverte et de compréhension. 
Sur le poème « Familiale » raconter la même scène (qui est un tableau muet) en changeant l’intention du narrateur : faire pleurer, faire rire, susciter la pitié, faire peur, faire l’éloge…
Exemples de travaux d’élèves

(à venir)

Vous avez donc découvert les registres tragique, comique, fantastique, pathétique… (Voir les registres étudiés au lycée)

2. Les destinataires de ce texte (= les cibles) et la visée du narrateur

Les cibles de la satire :

  • La famille « traditionnelle », c’est-à-dire qui respecte les valeurs traditionnelles : Dieu, la patrie, l’autorité, l’armée

Donc

  • Les chefs de famille autoritaires, les mères soumises
  • Les « anciens »
  • Les militaires gradés, les officiers
  • les hommes d’affaire, les « Riches »
  • Les prêtres (aumôniers de l’armée)

Les reproches qui leur sont faits

  • Leur autoritarisme : « C’était toujours le mousse qu’on bouffait »
  • Le sacrifice de leurs enfants « Descendez-vous… », « Vous l’avez laissée trépasser…
  • Leur patriotisme « faisait la folle et la fière »
  • Leur obéissance servile « Sa femme fait du tricot »

Conclusion : Jacques Prévert, dans le contexte particulier de l’après-guerre de 1914-1918 et dans celui de la marche à la guerre de 1939-1945, s’inscrit vigoureusement contre la guerre, on parle de pacifisme, et contre l’ordre établi, il est anarchiste

3. les procédés à l’oeuvre pour agir sur ces destinataires ? => Qu’est-ce qu’un procédé ?

Un procédé (on dit parfois les « outils de la langue« , même si le terme n’est pas très élégant, il est explicite) sont les moyens mis en oeuvre pour susciter un ressenti, donc créer un effet pour le faire ; l’écrivain (et pour une grande part, l’artiste en général) peut jouer sur : les sons, les formes des mots, les sens des mots… les niveaux de langue (familier, soutenu)…, les groupes de mots (leurs places, ordres, répétitions…) … les phrases (relation entre les propositions…)… le rapport entre le texte et le réel (exagération = plus fort, amplification = plus large, déformation, sous-entendu… les temps de conjugaison (impression de ralenti, d’accélération, d’arrêt dans le temps…)… et les MODES (ordonner, susciter l’imaginaire, la réflexion)… les types de phrases (déclarer, demander…), les formes de phrases (positif, négatif, actif, passif…), la forme du texte (le rythme, les paragraphes, le récit, le dialogue…) l’énonciation (qui parle ? ), le point de vue (qui voit ?)… Le respect ou le décalage par rapport au genre qu’il a choisi (une poème sans rime, ni ponctuation…)
C’est tout le travail du cours de français que de repérer et d’apprendre à mettre en oeuvre dans notre écriture, nos discours… ces procédés

Exemples de procédés mis en oeuvre dans ces textes

  • Lexique familier « non papa », argotique « de mes deux », vulgaire « foutra »
  • Jeux sur le sens des mots « langue morte », « descendez », « vous travaillez de la crinière » ; les périphrases « fils de saint Louis montez au ciel »
  • Répétitions de sons voyelles / consonnes « Hélas cher Monsieur Babylas » « les omnibus à chevaux les épingles à cheveux »
  • Paronymes pour rapprocher des idées : « congratulez / coagulez »
  • Images Comparaison « comme on donne du pain aux pigeons » ; métaphore (comparaison sans comparant) « La musique militaire vous chatouillait les pieds » ; personnification « moelle fait la folle » ; synecdoque « rassemblez vos vieux os » ; [hypalage] « boue tricolore (= la boue des tranchées, des champs de bataille qui assurent la victoire, donc glorieuse)
  • Répétitions de mots pour insister et détourner « vieux vieillards » « en arrière… » au lieu de « en avant » « la affaires la guerre le tricot la guerre » ; inversion « il ne dit rien le fils » pour mettre en valeur
  • Opposition « remuez votre langue morte »
  • Énumérations (loufoques)
  • Le présent de l’IND actualité => habitude => généralisation « la mère fait du tricot » « il ne trouve rien le fils ; le futur de prédiction « lorsque les amiraux tomberont à la mer »
  • Les phrases interrogatives : “Qu’est-ce qu’il trouve le fils ?” pour soutenir une sorte de dialogue. Les phrases injonctives : “Allez plutôt dormir” et exclamative, même si la ponctuation est effacée “Hélas hélas”
  • Les phrases passives « Soyez prévenus » (alors qu’ils sont supposés commander) ; phrases impersonnelles « il faut en prendre votre parti »
  • Le MODE Impératif de l’ordre « Soyez prévenus » « Bouclez-la vieillards »
  • Le dialogue (monologue, discours) énonciation en JE qui s’adresse à un VOUS ; le tableau (description, pas de schéma narratif)
  • L’absence de ponctuation, le vers libre…

Conclusion

De très nombreux procédés détournent le langage commémoratif habituel, la fierté des parents des enfants morts « au champ d’honneur », humour, insolence, irrespect sont utilisés pour évoquer la position critique de l’auteur et susciter la moquerie, le rire critique et à terme le changement des valeurs chez les lecteurs. 

Prolongements

L’histoire du livre Paroles sur le site Gallimard

« « “Répugnant” Prévert ? Mais parfaitement. Grâce à ce bel argument on refuse BAUDELAIRE, rimbaud, et le Voyage au bout de la nuit … » Henri MICHAUX à Jean PAULHAN, 1938

 

Sur le site https://www.matierevolution.fr/spip.php?article3525 Collages de Prévert et d’après Prévert (signés, datés)

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.