Pédagogie LECTURES CURSIVES Listes, méthodologie, conseils

Pour rappel, en bas de l’article, je redonne les trois listes (5e, 4e, 3e) de lectures cursives et intégrales, pour l’année 2019-2020.

François Place Atlas des géographes d’Orbae (1996-2000)

1. Acquisition des livres

Tout d’abord, je rappelle que l’achat des livres n’est dans aucun cas obligatoire. Les lectures cursives sont des lectures au choix, dans une liste de trois, le plus souvent marquant une progression dans la difficulté, la longueur… Voici les solutions qui s’offrent à vous :

– Ces listes ont été communiquées à la médiathèque municipale, et tous les élèves seront conduits à cette médiathèque pour y être inscrits en début d’année. Donc les ouvrages seront présents dans le fonds de la médiathèque et nous avons en plus une carte d’emprunt globale pour le collège..

– Ces acquisitions figureront également au CDI de l’établissement.

– J’ai composé une bibliothèque de classe comprenant un ou plusieurs exemplaires d’occasion de chacun de ces titres.

– Il est rappelé que ces livres sont à choisir en commun avec des binômes ou des quatuors d’affinité, il est donc tout à fait souhaitable que les élèves se partagent les livres qui ne seront pas étudiés de façon intégrale mais sur lesquels seront menées des activités de groupe, activités, pour lesquelles un ou deux livres par groupe suffiront.

– Enfin pour les élèves qui le souhaitent on peut lire plusieurs de ces titres sur liseuse, ou en les empruntant comme livre numérique.

– Le FSE peut apporter son aide dans le cas où on souhaiterait faire des acquisitions, dans la nécessité d’une lecture lente par exemple, tout en trouvant le prix des livres trop élevé.

Enfin, dans tous les cas particuliers, il ne faut pas hésiter à exposer la situation à l’enseignant.

François Place Les secrets d’Orbae (2011),

2. Incitation, soutien de la lecture

La première chose à noter est que ces lectures, si elles sont au choix, sont obligatoires. Il ne faut pas compter les remplacer par la lecture d’un résumé ou tout autre stratagème… Les QCM sont prévus pour contrôler réellement les lectures faites. Et ils sont assez précis pour ne pas pouvoir être remplacés même par le visionnage d’un film, cependant ils sont très faciles lorsqu’on a lu le livre, et les bonnes notes ou les compétences « expert » sont évidemment là pour gratifier les élèves ayant accompli ces efforts.

Il existe souvent plusieurs QCM gradués selon les différents ouvrages et les possibilités de lecture des élèves. un élève en aménagements pour dyslexie verra évidemment sa tâche de lecture allégée, mais non pas réduite à rien.

Les activités à faire à partir de lectures cursives seront des activités précises, en rapport avec la question de la séquence, mais accessibles et si possible, les restitutions seront à l’oral et dynamiques (exposé, échanges,…). Nous essaierons cette année encore de rencontrer un écrivain, ce qui est très stimulant pour la lecture des élèves.

Pour lancer la lecture, des extraits seront lus en cours (fichiers audios possible) ou des extraits de films seront montrés.

Pour se repérer dans le livre, pour mémoriser ce qui a été lu, plutôt que de prendre des notes, ce qui est très fastidieux, on peut s’enregistrer en fichier audio ou passer au traitement de texte avec la transformation du micro. Les trombinoscopes des personnages sont également là pour aider à la lecture.

François Place Les secrets d’Orbae (2011)

3. Méthodologie de lecture : comment aider son enfant à lire ?

Il ne faut vraiment pas hésiter à accompagner les élèves qui ne sont pas friands de lecture. L’injonction ne suffit pas pour aider ceux qui sont vraiment de faibles lecteurs, ou ceux qui n’ont pas une habitude de lecture régulière (la majorité ?) On peut par exemple lire un chapitre avec eux, puis les laisser en lire deux ou trois seul, puis en relire un et cetera. En général, les élèves aiment beaucoup qu’on leur fasse la lecture en classe, ce sont des moments de grand silence et de grande attention, de détente et de rêverie. On peut donc aussi le leur proposer à la maison… Certains aiment lire à voix haute. Il est aussi important de leur demander non pas en général ce qu’il lise mais de leur faire raconter les récits qu’ils lisent. De la même manière on peut leur demander : leur personnage préféré, s’il y a une scène qui leur a particulièrement plu, s’il y a un lieu dans le récit qu’ils arrivent facilement à imaginer, et bien sûr ce qui leur a plu et pourquoi. De nombreux parents lisent également les livres choisis par leurs enfants et en discutent avec eux… Mais il faut que le choix soit partagé. On peut également trouver des enregistrements audios soit en médiathèque, soit auprès du professeur, quand ils existent. Certains élèves apprécient ce mode lecture, d’autres pas. Il ne vise pas à remplacer la lecture comme activité cognitive mais cela peut t’aider comme lanceur de lecture ou dans certains cas de dyslexie.

François Place l’Atlas des géographes d’Orbae (1996 2000)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.