4- Dire l’amour La poésie lyrique EXPRESSION ORALE Choix de poèmes (2017)

Parmi les poèmes que vous avez choisis, j’ai enregistré quelques textes (VERLAINE, APOLLINAIRE, LABE, HUGO) en soignant la prononciation des vers et l’intonation (de mon mieux…) pour vous guider dans votre apprentissage et votre interprétation. On peut transformer aisément un fichier Youtube en .mp3 par exemple sur le site http://www.youtube-mp3.org/fr Il suffit de copier le…

4- Dire l’amour Groupement de textes Progression de séquence 2017-2018

4. Dire l’amour « Ô toi que j’eusse aimée » Ch. BAUDELAIRE Les Fleurs du mal (1857) Problématique Pourquoi le genre poétique est-il l’expression idéale du lyrisme ? Groupement de textes – « Sonnet VIII » L. LABE Sonnets (1556) – « Élégie V » A. CHENIER Élégies (1785-87) – «Une allée du Luxembourg » G. de NERVAL Odelettes (1832) – «Demain…

POÉSIE LYRIQUE Victor HUGO « Elle était déchaussée… » Les Contemplations (1856) Texte et problématique

Problématique Pourquoi cette jeune fille, rencontrée dans la nature, est-elle montrée comme mystérieuse ? Elle était déchaussée, elle était décoiffée… Elle était déchaussée, elle était décoiffée, Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; Moi qui passais par là, je crus voir une fée, Et je lui dis : Veux-tu t’en venir dans les…

POÉSIE LYRIQUE Gérard de NERVAL « Une Allée du Luxembourg » Odelettes rythmiques et lyriques (1852)

Texte et questions G. NERVAL « Une Allée du Luxembourg » Odelettes rythmiques et lyriques (1852) Problématique Dans ce poème sur une rencontre, montrer comment le rythme (prononciation des syllabes, place des accents et disposition des rimes) est la source de l’effet poétique. Elle a passé, la jeune fille Vive et preste comme un oiseau À la…

POÉSIE LYRIQUE Victor HUGO « A Villequier » Les Contemplations (1856) Texte et questions

 Texte et questions pour l’analyse Problématique  Comment un drame intime se fait-il écho de la destinée humaine ? Je verrai cet instant jusqu’à ce que je meure,             L’instant, pleurs superflus ! Où je criai : L’enfant que j’avais tout à l’heure,             Quoi donc ! je ne l’ai plus ! Ne vous irritez…