4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) Progression de séquence 2019-2020

Questionnement La ville, lieu de tous les possibles «Il y avait certes quelque chose de mort dans la ville.» G. SIMENON Problématique Pourquoi Concarneau ? Lecture intégrale et question transversale Lecture intégrale Le Chien jaune G. SIMENON (1931) QCM de contrôle fin septembre (ou avant) Question transversale : Les Lieux dans le récit Lectures littéraires Parcours…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) Expression écrite 3 Description Copies d’élèves

Voici quelques travaux d’élèves La ruelle étroite et profonde était située dans la banlieue mal réputée de la ville. Le brouillard s’engouffrait petit à petit dans l’allée. Seuls quelques réverbères élancés étaient allumés. Le sol de couleur gris, en pavés de granit usés par les intempéries, était très sale. Les murs, délabrés, étaient souillés par…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) Expression écrite 3 Description. Sujet et lexique

Sujet Acquisition du schéma descriptif : arborescent (éclaté) Un thème => éléments composant ce thème et permettant de le décrire + propriétés :dispositions, volumes, formes – matières, couleurs, lumières – aspects, reliefs… L’hôtel de l’Amiral = ajouter par exemple sa façade description de la façade : volumes haute / étroite ou basse / large ;…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) Expression écrite 3 Description Le cadre d’une nouvelle policière

Sujet d’expression écrite du manuel Le Robert pp. 262-263 Activité 2. Les lieux d’une nouvelle policière Choisir par tirage au sort les circonstances de la nouvelle policière. Décrire le lieu de l’affaire 1. Le schéma descriptif pour organiser son écrit 2. Exemple pour un élément du thème L’hôtel : la façade   3. La description…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) Expression écrite 2 Un article de journal Copie d’élève

Le travail consiste à passer d’un extrait du roman  qui est au passé simple et à l’imparfait, avec des notations exprimant des ressentis personnels, une inscription dans le temps long du récit à un article de presse, objectif au passé composé (plus imparfait si besoin).  Une copie d’élève Un chien jaune a été honteusement lapidé …

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) MÉTHODOLOGIE Exposés le roman policier Exemple oral d’un élève

Exemple d’un exposé d’une élève de 4eA  pour Mary HIGGINS CLARK La Nuit du renard (1977) Résumé en quelques phrases « Le récit raconte l’enlèvement de Sharon Martin et de Neil Peterson et, parallèlement, les préparatifs de l’exécution de Ronald Thompson, un jeune de 19 ans accusé du meurtre de Nina Peterson, femme de Steve et…

4- La Ville Lieu de tous les possibles J. HUSTON G. SIMENON Progression de séquence 2016-2017

ENTRÉE La ville, lieu de tous les possibles Titre  «Il y avait certes quelque chose de mort dans la ville.» G. SIMENON Problématique Quelles peuvent être les fonctions du paysage urbain dans un récit ? CORPUS Lecture cursive Le Chien jaune G. SIMENON (1931) Parcours de lecture : Lecture et étude d’extraits Lecture 1 Incipit : les…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) LECTURE 4 « Sous les yeux du commissaire »

Lecture méthodique de l’extrait du manuel Le Robert pp. 256-257 En relation avec le thème, la problématique et l’extrait, nous étudions le point de vue dans le récit.   Texte Sous les yeux du commissaire, la place était encombrée par le marché hebdomadaire. Mais on devinait que ce marché n’avait pas son animation habituelle. Les…

4- La Ville Lieu de tous les possibles G. SIMENON Le Chien jaune (1931) LECTURE 1 Réponses

Problématique Comment le lieu de ce récit sont-ils décrits de façon à servir de cadre à une affaire policière ? Les lieux dans le récit [groupe vert en priorité] 1. Vendredi  7   novembre.   Concarneau   est   désert. L’horloge lumineuse de la vieille ville, qu’on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins cinq. Nom propre, nom…

4- La Ville G. SIMENON Le Chien jaune (1931) LECTURE 1 Incipit Texte et questions

Le Texte Vendredi  7   novembre.   Concarneau   est   désert. L’horloge lumineuse de la vieille ville, qu’on aperçoit au-dessus des remparts, marque onze heures moins cinq. C’est  le  plein  de  la  marée  et  une  tempête  du  sud-ouest fait s’entrechoquer les barques dans le port. Le s’engouffre dans les rues, où l’on voit parfois des bouts de papier…